Au fin fond du Molise, on peut trouver une petite mais étrange ville appelée Capracotta. Si vous avez comme seule raison la visite de ce coin perdu de l'Italie, alors allez y et ainsi vous pourrez dire « je suis allé à un endroit appelé 'la chèvre cuite' ».

C'est une ville très active en ce qui concerne le tourisme relativement au reste de la région et la mascotte, assez normalement, est une chèvre sur des skis. Il existe un Cd de la musique des Appennins qui comporte une ode à Capracotta.

Capracotta est aussi le lieu du plus typique des festivals gastronomiques de la région le premier ou le second dimanche d'août. Ses origines sont perdues dans le temps, mais datent d'environ 5000 ans. Elles ont eu lieue à 1600 mètres d'altitude sur le Prato Gentile (une montagne voisine). Les danseurs locaux en costume traditionnel font le spectacle aux touristes tandis que les bergers préparent le 'pezzata ', un plat d'agneau et le brebis cuit sur les feux ouverts.
Les descentes de ski d'hiver de Capracotta se transforment en belles promenades aux mois chauds. Il y a plus de 130 kilomètres de chemins et d'itinéraires balisés pour le visiteur avec des parcours conçus pour vous rendre dans la campagne sauvage entourant la ville.

Étant la région la moins visitée de l'Italie, vous risquez de vous retrouver seuls et de ne rencontrer que rarement un touriste.
Si vous ne voulez pas marcher, la location d'un cheval ou d'un vélo de montagne est possible. Capracotta se trouve à 39 kilomètres de la capitale régionale du Molise, Isernia et est à 220 kilomètres de Rome. Elle se situe à 1421 mètres d'altitude et est la plus haute commune des Appennins méridionaux.

Site de Capracotta. (en italien)